Le Lifi pour « light Fidelity » n’est pas un mot que l’on entend souvent dans le domaine de la Tech.

Pourtant il s’agit d’une des technologies les plus ambitieuses du moment, et selon les projections de développement, elle pourrait radicalement modifier notre approche d’internet et la façon que nous avons de nous connecter au web.

En pointe dans le développement de cette technologie, une stratégie-up française : Oledcomm. Basée en région parisienne la jeune entreprise a déjà gagné deux CES à Las Vegas pour ses différentes innovations dans le domaine du Lifi.

La société propose déjà deux produits au public. MyLifi, une lampe LED capable de connecter un appareil (ordinateur ou smartphone) à internet. Présentée lors du CES 2018 cette lampe a été le premier produit à sortir du développement de Oledcomm, qui a depuis proposé une version « améliorée » du produit, avec LifiMAX, un plafonnier capable de connecter jusqu’à 16 appareils en même temps sur une surface de 28 m2 avec un débit pouvant aller jusqu’à 100 Mbps en flux descendant et 40 Mbps en flux montant. L’objet des plus discrets n’est pas plus grand qu’un détecteur de fumée et vient se connecter en Ethernet au réseau local avant de redistribuer la connexion par la lumière. Le produit est disponible depuis la fin de l’année 2019, comptait près de 1000 dollars pour l’acquérir.

Le Lifi : qu’est ce que c’est?

Très simplement, le Lifi utilise une technologie très proche du Wifi que nous connaissons déjà tous très bien, avec un changement majeur, l’utilisation non pas « d’onde » – bien que la lumière soit elle aussi une onde – mais d’un faisceau lumineux pour faire transiter l’information à travers l’espace. Cette technologie fonctionne donc à partir d’une lampe, ou d’un plafonnier – c’est par exemple le cas du LifiMAx, un produit développé par Oledcomm – ces appareils projettent de la lumière (dans des champs invisibles à l’œil nu) dans toute la pièce afin de connecter les objets entre eux. L’idée est donc très proche de celle du Wifi, elle présente pourtant plusieurs défauts, notamment si un objet vient « bloquer » le passage de la lumière, cette dernière va avoir beaucoup plus de mal à « contourner » l’objet qu’un réseau wifi classique.

Oledcomm affirme que le système est capable d’offrir, lorsqu’il est couplé à une source lumineuse (LED ou VCSEL), un débit qui peut atteindre 1 Gbps point à point sur une distance comprise entre 1 à 5 mètres. Le circuit intégré peut être utilisé avec une bande passante G.99991 ainsi qu’une bande passante 802.11 déjà présente dans la plupart des appareils mobiles.

Plus impressionnant encore, cette technologie semble sans limite.

Elle pourrait très bien dans quelques années se retrouver dans les lampadaires qui bordent nos rues pour donner accès à un réseau internet haut débit en ville. Selon les estimations d’Oledcomm se ne sont pas moins de 14 milliards de points lumineux qui pourront ainsi donner un accès fermant et sans onde radio à internet, partout dans le monde.

Source : Presse-citron


Que pensez-vous de cet article ? Donnez votre avis en commentaire et partagez sur vos réseaux sociaux préférés... Une aide financière est toujours appréciée. Merci à vous !






Elishean TV © elishean/2009-2021

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *