« 95% des patients sévères sont vaccinés ».
“85-90% des hospitalisations concernent des personnes entièrement vaccinées.”

« Nous ouvrons de plus en plus de services COVID. » “L’efficacité du vaccin diminue / s’estompe” Dr. Kobi Haviv, plus tôt dans la journée sur Chanel 13 @newsisrael13

En Israël, un débat sévit sur la part des vaccinés dans les hospitalisations. Un praticien hospitalier a fait ces déclarations à la télévision (voir vidéo ci-dessus)

Les sources officielles

Les vaccinés sont des bombes virales qui attrapent le COVID, même après deux injections, et le disséminent à tout vent, contrairement aux fake news propagées par le Président de la République et par les porte-parole de sa caste.

Cette information, qui remet en cause la doctrine officielle vantant les mérites de la vaccination contre le COVID, repose sur les sources les plus sérieuses. Nous les passons en revue aujourd’hui.

Les vaccinés soient des bombes virales qui menacent la santé de tous lorsqu’ils ne respectent pas les gestes barrières, telle est l’affirmation prononcée par Rochelle Walensky, lors d’une conférence de presse du 30 juillet 2021.  L’intéressée est directrice du CDC, le Centre du Contrôle des Maladies aux Etats-Unis.

Le CDC pointe ces bombes virales que sont les vaccinés

Cette affirmation se fonde une étude, publiée le 6 août 2021, concernant 469 habitants de Barnstable County, Massachusetts, en juillet 2021, reconnus contaminés par le variant delta. L’étude montre que :

Among the 469 cases in Massachusetts residents, 346 (74%) occurred in persons who were fully vaccinated; of these, 301 (87%) were male, with a median age of 42 years. Vaccine products received by persons experiencing breakthrough infections were Pfizer-BioNTech (159; 46%), Moderna (131; 38%), and Janssen (56; 16%); among fully vaccinated persons in the Massachusetts general population, 56% had received Pfizer-BioNTech, 38% had received Moderna, and 7% had received Janssen vaccine products.

Autrement dit, le vaccin ne semble pas avoir eu d’effet de protection sur la circulation du virus. Ce constat amène le CDC à conclure :

On July 27, CDC released recommendations that all persons, including those who are fully vaccinated, should wear masks in indoor public settings in areas where COVID-19 transmission is high or substantial.

Tout le monde devrait donc porter le masque en intérieur, y compris les personnes pleinement vaccinées. C’est exactement le contraire de ce que choisit le gouvernement en France, au nom de la lutte contre l’épidémie.

Les propos sans ambiguïté de Rachelle Walensky

Cette étude a conduit la directrice du CDC à déclarer, le 30 juillet :

On July 27th, CDC updated its guidance for fully vaccinated people, recommending that everyone wear a mask in indoor public settings in areas of substantial and high transmission, regardless of vaccination status.

(Traduction : Le 27 juillet, le CDC a mis à jour son guide pour les personnes vaccinées, recommandant que chacun porte un masque en intérieur, dans les zones de transmission haute et forte, quelque soit le statut vaccinal.

Ces demandes, expliquées et répétées, sont restées lettre morte en France. Peut-être que Delfraissy et compagnie détiennent des chiffres qui infirment les études américaines… On aimerait qu’ils nous les montrent.

En Suisse, ces affirmations ont été reprises par les instances officielles, créant une forte émotion qui a conduit à arrondir les angles.

L’échec de la vaccination de masse en Israël

Longtemps cité comme une référence pour son taux record de vaccination, et un temps présenté comme ayant atteint la mythique immunité collective, Israël vit aujourd’hui un scénario très désagréable, puisque les autorités durcissent fortement les conditions sanitaires. Le port du masque est en particulier rétabli dans les espaces publics…

Cet article du Jerusalem Post permet de mesurer le climat ambiant.

Sur ce graphique, on voit clairement l’explosion de l’épidémie en Israël cet été, dans des proportions qui interrogent sur l’efficacité des vaccins. Contrairement aux affirmations officielles, le vaccin ne semble pas protéger durablement contre les épidémies et les restrictions à la circulation.

Le pays prend désormais des mesures fortement liberticides.

Le port du masque est redevenu obligatoire pour les événements extérieurs de plus de 100 participants, et même les événements de moins de 100 participants ne peuvent désormais être suivis que par les personnes vaccinées, guéries ou ayant un résultat de test négatif.

Les enfants doivent maintenant être en mesure de montrer un résultat de test négatif.

Le leurre de la vaccination de masse

Dans tous les cas, la vaccination de masse pose aujourd’hui de sérieux problèmes, puisqu’elle ne garantit pas l’arrêt de l’épidémie et qu’elle n’empêche pas la reprise périodique d’épidémies virulentes.

Source


Que pensez-vous de cet article ? Donnez votre avis en commentaire et partagez sur vos réseaux sociaux préférés... Une aide financière est toujours appréciée. Merci à vous !






Elishean TV © elishean/2009-2021

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *