Dans la première partie des Autoritaires, nous avons présenté les premiers travaux d’Adorno et de ses collègues, travaux visant à saisir et à comprendre la personnalité autoritaire potentiellement fasciste.

Pour cela, les chercheurs ont mis au point trois échelles de mesure : l’échelle de l’antisémitisme, l’échelle de l’ethnocentrisme et l’échelle de conservatisme politico-économique. Ces trois échelles vont ainsi leur permettre de construire une quatrième échelle : l’échelle F.

Cette deuxième partie se consacre à cette échelle du fascisme, échelle qui permettra aux chercheurs de sélectionner des hauts scores afin de s’entretenir avec eux, comprendre comment ils pensent et de quelles manières ils en sont venus à soutenir des opinions autoritaires.

L’échelle F sera par la suite mise à l’épreuve, notamment auprès de partisans fascistes, tels que les soutiens au politicien britannique Oswald Mosley, ou encore auprès d’anciens SS et membres de la Wehrmacht.

Dans cet épisode, nous expliquerons les critiques et limites de ces travaux préliminaires, afin de saisir les raisons qui amèneront les chercheurs à proposer des théories et échelles alternatives, jusqu’à la redynamisation des recherches sur l’autoritarisme avec les travaux de Bob Altemeyer.


Que pensez-vous de cet article ? Donnez votre avis en commentaire et partagez sur vos réseaux sociaux préférés... Une aide financière est toujours appréciée. Merci à vous !






Elishean TV © elishean/2009-2021

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *