A la Renaissance, la République de Venise est une des grandes puissances de l’Europe. Pour produire monnaie, bijoux, vaisselle et objets de décoration, il lui faut se fournir sans cesse en pierres et minerais précieux. Or les nains sont considérés comme des prospecteurs hors pair, capables de se faufiler dans d’étroites galeries de mine. Pour la Sérénissime, ils explorent clandestinement des filons d’or, d’argent et de manganèse, surtout en Allemagne. En Saxe, ils trouvent le cobalt qui conférera aux verreries de Murano et aux vitraux de Chartres leur extraordinaire couleur bleue.


Que pensez-vous de cet article ? Donnez votre avis en commentaire et partagez sur vos réseaux sociaux préférés... Une aide financière est toujours appréciée. Merci à vous !






Elishean TV © elishean/2009-2021

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *