Maître absolu de la SS (organisation paramilitaire et policière nazie), Heinrich Himmler confie en 1942 à Eduard May, directeur d’un institut entomologique, une mission très particulière : utiliser des insectes comme armes biologiques contre les forces alliées.

Les recherches se concentrent dans un premier temps sur l’anophèle, moustique dont la femelle peut transmettre la malaria. Les hommes d’Adolf Hitler auraient également envisagé de recourir aux puces et rats porteurs de la peste.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *