Zoos humains : L’histoire oubliée du racisme scientifique en Amérique.

Human Zoos raconte l’histoire choquante de la façon dont des milliers de peuples indigènes ont été exposés en public en Amérique dans les premières décennies du XXe siècle.

Souvent présentés comme les “chaînons manquants” entre l’homme et le singe, ces peuples indigènes ont été harcelés et rabaissés. Leur exposition publique a été organisée avec le soutien enthousiaste des membres les plus éminents de la communauté scientifique, et elle a été promue sans critique par les principaux journaux américains.

Le documentaire ci-dessus, explore l’histoire déchirante de ce qui s’est passé, montre comment les pasteurs afro-américains et d’autres personnes de foi ont tenté de réagir, et révèle comment certaines personnes s’inspirent encore aujourd’hui du darwinisme social pour déshumaniser les autres.

Le film explore également l’histoire tragique de l’eugénisme en Amérique, l’effort de reproduction des êtres humains basé sur les principes darwiniens.

« Suivez la science » : les médecins ont rejoint les nazis en masse

Dr Josef Mengele (au centre) à Auschwitz par Bernhard Walther ou Ernst Hofmann ou Karl-Friedrich Höcker.

 

David Klinghoffer pour Evolution News

Je suis encore sous le choc de la stupidité de celui qui, chez Scientific American, a décidé de donner son feu vert à la publication d’un article, ” Denial of Evolution Is a Form of White Supremacy ” – ” Le déni de l’évolution est une forme de suprématie blanche, par Allison Hopper.

Compte tenu du bagage raciste de l’évolution, vous pourriez penser que les partisans de la théorie seraient quelque peu embarrassés d’accuser les critiques de Darwin de « suprématie blanche ». Apparemment non. Mme Hopper dissimule carrément le passé immonde du darwinisme.

L’absurdité de goudronner les critiques du darwinisme avec du racisme est ahurissant – étant donné à quel point le propre héritage de Darwin, jusqu’à l’Alt-Right d’aujourd’hui, est tellement lié à la pseudo-science raciale, dénigrant vicieusement les Africains , les Afro-Américains et d’autres . Voir « Sur l’évolution et le racisme, Scientific American entre en guerre contre la vérité ».

Pour rappeler cette réalité historique, Evolution Newsa republié une partie de notre vaste couverture passée sur le thème. Cependant, cela m’avait échappé lors de sa première publication : un essai sur Tablet par la bioéthicienne de l’Ohio State Ashley K. Fernandes demandant : « Pourquoi tant de médecins sont-ils devenus nazis ?

Peut-être plus que jamais aujourd’hui, il existe une tendance à sanctifier la profession médicale , la blouse blanche servant d’icône de sagesse, de compassion et de moralité. Mais l’histoire offre un avertissement.

Une riche source

Les médecins allemands (les infirmières aussi) étaient une riche source de recrues pour la cause nazie — professionnellement parlant, les plus riches :

Il convient de souligner que, bien que de nombreuses professions (y compris le droit) aient été “adoptées” par la philosophie nazie, les médecins et les infirmières avaient une attirance particulièrement forte pour elle .

Robert N. Proctor (1988) note que les médecins ont rejoint le parti nazi en masse (près de 50 % en 1945) , bien plus que toute autre profession.

Les médecins étaient sept fois plus susceptibles de rejoindre les SS que les autres hommes allemands employés. Les infirmières étaient également d’importants collaborateurs…

Entre 1933 et 1945, les nazis ont établi une « biocratie », qui a finalement assassiné des millions d’innocents.

Ce mot, « biocratie », est un gardien – une forme plus spécifique de scientocratie . Maintenant, d’où cela vient-il?

En 1859, Charles Darwin publie L’Origine des espèces. Cette théorie scientifique a élucidé la théorie de l’évolution dans une ère pré-génétique, mais n’a fait aucune déclaration générale sur l’anthropologie philosophique.

Le travail de Darwin était résolument descriptif et non prescriptif. Plus tard, Francis Galton a inventé le terme « eugénisme » dans son ouvrage Inquiries into Human Faculty and Its Development(1883), et l’application de « l’évolution » au niveau sociétal était née.

Les darwinistes sociaux tels que Charles B. Davenport aux États-Unis et Karl Pearson en Angleterre, par exemple, ont fait valoir, de différentes manières et en utilisant le « langage de la science », que les gènes du « fit » devraient être promus, et le les gènes des « inaptes » découragés.

Daniel J. Kevles (1995) retrace les origines du mouvement eugéniste à travers l’Europe et les États-Unis, et la puissante influence sur la politique sociale d’avant-guerre, y compris la résistance à celui-ci, notamment de la part de l’Église catholique et de ses intellectuels (comme GK Chesterton), ainsi qu’une minorité de brillants scientifiques laïques .

Les eugénistes allemands ont poussé le « découragement des inaptes » plus loin, coopérant avec empressement avec le parti nazi – car ils étaient prêts à soutenir la stérilisation forcée des « inaptes ».

Plus d’une décennie avant les nazis, Alfred Hoche et Karl Binding (1920) ont publié leur livre influent, Die Freigabe der Vernichtung lebensunwerten Lebens ( L’autorisation de la destruction de la vie indigne de la vie ). Le livre avait parlé des « faibles d’esprit incurables » qui devraient être tués – mais pour l’instant, la stérilisation était un bon début.

La plupart savent comment l’histoire tragique s’est déroulée à partir d’ici…

Suite à la “bonne science”

Les médecins nazis, dont le tristement célèbre Dr Mengele, suivaient simplement la science de l’époque, la « bonne science », comme le dit ironiquement Fernandes.

Elle note: “Les médecins, vêtus de blouses blanches, donnaient l’imprimatur qu’en effet, ceux qui devaient être gazés n’étaient pas du tout des personnes humaines.” Lisez le reste de son essai fascinant ici .

Cela ne nous dit toujours pas ce qui s’est passé dans la tête des rédacteurs en chef de Scientific American qui les a poussés à donner leur propre impression à l’article d’Allison Hopper.

En y réfléchissant l’autre jour, notre collègue Bruce Chapman a évoqué l’idée d’une “pandémie sociale“.

Il semble que Covid ait déclenché une sorte de folie à travers la culture.

La dernière année et demie, presque, a vu des distorsions sans précédent dans la pensée sociale : à propos de la science, des médecins, du gouvernement, de la race et bien plus encore. Que la principale revue de vulgarisation scientifique du pays accepte une telle folie – calomnier ceux qui remettent en question l’orthodoxie évolutionnaire en tant que « suprémacistes blancs » – pourrait bien être attribué à la pandémie sociale. Et quelle hypocrisie…!

XIXe-XXe siècles Darwinisme social et racisme scientifique

Pour un abécédaire sur la pensée évolutionniste et le racisme scientifique, regardez le documentaire de John West Human Zoos ci-dessus.

Le darwinisme social face à la pandémie

Que ce soit face à la COVID ou face à la menace climatique, les partisans du « darwinisme social » se présentent comme des défenseurs de la liberté de vivre, de jouir, de consommer et de faire des affaires sans limites ni entraves. Souvent, ils dénoncent les complots de certains capitalistes, mais ce n’est que de la démagogie : jamais ils ne dénoncent le capitalisme.

Au contraire : ce que ces gens défendent en réalité, c’est la liberté d’être riches ou de le devenir aux dépens des autres et de la planète. Sous le masque de la « liberté » et des « lois de la nature », se cache ainsi le vieux projet fasciste : dominer, exploiter, éliminer.

Ce que la pandémie nous apprend, c’est que les lois du marché enfoncent l’humanité dans une relation de plus en plus prédatrice avec la nature, que cette relation nous revient dans la figure comme un boomerang et qu’elle doit être abolie au plus vite.

Et ce n’est pas le communisme à la chinoise qui change quoi que ce soit aux lois du marché… Bien au contraire… Ces lois sont omniprésentes dans la politique esclavagiste de la Chine où le capital appartient au Parti…


Que pensez-vous de cet article ? Donnez votre avis en commentaire et partagez sur vos réseaux sociaux préférés... Une aide financière est toujours appréciée. Merci à vous !






Elishean TV © elishean/2009-2021

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *