La croyance dans le Peuple caché est prise très au sérieux dans certains pays, comme l’Islande, par exemple.

Non loin de Reykjavik, il y a une petite ville portuaire appelée Hafnarfjöròur qui est censée être la maison des Huldufolk ou du Peuple secret.

Ces êtres intéressants sont la race des personnes cachées qui ont des pouvoirs magiques et protègent l’île.

Les Huldufolk font partie de l’Islande depuis aussi longtemps que l’on puisse s’en souvenir.

Comme l’écrit Heidi Herman dans un livre intéressant intitulé The Guardians of Iceland and Other Icelandic Folk Tales« Au fil des ans, les Huldufolk passaient de moins en moins de temps avec leurs autres frères et sœurs, et de moins en moins de temps dans le jardin qui avait été leur maison. Ils finirent par élire domicile parmi les rochers des champs et les falaises au bord de la mer. Ils sont devenus protecteurs de la terre et ne permettaient pas aux humains de lui faire du mal. Ils n’aimaient pas que l’on déplace les rochers, que l’on dérange la mousse ou que l’on s’approche trop près de leur maison. »

« Parfois, ils allaient rendre visite aux humains pour voir s’ils seraient bien accueillis. Les Huldufolk devenaient généreux en cadeaux et récompenses pour leur hospitalité, mais le malheur s’abattait souvent sur ceux qui étaient égoïstes ou inhospitaliers.

La capacité des Cachés à rester invisibles leur permettait de confondre les humains et de leur porter malheur ou malchance. Si un humain mettait en colère ou offensait l’un des Cachés, il égarait souvent ses outils, perdait ses provisions, ou même voyait des trous apparaître mystérieusement dans ses chaussures ou tous ses poissons devenir pourris.

À ce jour, chaque fois qu’un Islandais rencontre un étranger, il s’assure d’être toujours poli et courtois, partageant la nourriture et le logement librement, surtout si l’étranger est inhabituellement beau. On ne peut jamais être sûr que c’est un des Huldufolk. »

La croyance dans le Huldafolk est si forte en Islande que des précautions spéciales sont prises lors de la construction de routes et de bâtiments, pour s’assurer que les habitations du peuple caché ne soient pas dérangées.

Les experts ont déclaré que divers accidents sont dus aux personnes qui osent déranger les Huldafolk.

« En 1970, l’administration islandaise des routes et du littoral avait l’intention de faire sauter une série de rochers appelée localement le col des Trolls, mais a été convaincue de ne pas le faire. La route reste irrégulière à ce jour, mais en 2013, il n’y avait eu aucun accident de la circulation sur celle-ci, car les elfes reconnaissants protègent ceux qui conduisent près de leur maison. De même, en 2010, un homme nommé Árni Johnsen a eu un accident de voiture dans le sud-ouest de l’Islande, mais est resté miraculeusement indemne. Il pense qu’il a été sauvé par une famille d’elfes connue pour habiter un rocher voisin et a fait déplacer ce rocher de trente tonnes jusqu’à sa maison, après avoir consulté les elfes pour s’assurer qu’ils aimeraient déménager dans un endroit où il y a plus de champs et moins de voitures. »

Selon une étude réalisée en 2007 par l’Université d’Islande, environ 62 % de la population islandaise est convaincue que le Peuple caché est bien plus qu’un conte de fées.

À Reykjavik, il existe même une Elfschool où les élèves apprennent « tout ce que l’on sait sur les elfes et le peuple caché, ainsi que sur les gnomes, les nains, les fées, les trolls, les esprits de la montagne ainsi que d’autres esprits de la nature et êtres mythiques en Islande et dans d’autres pays ».

Une gravure montrant un homme sautant après une femme (une elfe) dans un précipice. Il s’agit d’une illustration de la légende islandaise de Hildur, la reine des elfes. Crédit : George Pearson – Icelandic Legends : Collected by Jón Arnason : Translated by George E. J. Powell and Eiríkur Magnússon, Richard Bentley, London, 1864. Domaine public

Les élèves de l’Elfschool apprennent également « où vivent ces créatures, à quoi elles ressemblent, leurs idées sur les humains, sur eux ainsi que sur tous les autres esprits de la nature qui semblent vivre autour de nous, ici, dans d’autres dimensions – comme les elfes eux-mêmes prétendent y vivre ».

De telles études offrent une occasion unique d’apprendre à connaître ces petites créatures insaisissables. Les étudiants ont la possibilité de rencontrer des personnes qui ont rencontré les Huldufolk et d’apprendre de leurs expériences.

Selon les représentants de l’école, « les elfes et le peuple caché d’Islande ont sauvé des centaines de vies d’Islandais à travers les siècles est exploré et expliqué aux étudiants, ainsi que la façon dont cette étrange amitié entre ces deux ou plusieurs mondes et dimensions différents peut exister et existe effectivement ».

Toute personne sérieusement intéressée par la mythologie, les contes de fées ou le folklore peut bénéficier d’en apprendre davantage sur les petites créatures énigmatiques qui ont capturé le cœur des Islandais depuis des générations.

Source : Ancient Pages – Traduit par Anguille sous roche



Que pensez-vous de cet article ? Donnez votre avis en commentaire et partagez sur vos réseaux sociaux préférés... Une aide financière est toujours appréciée. Merci à vous !






Elishean TV © elishean/2009-2021

(Visited 222 times, 1 visits today)


Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.