Documentaire construit comme un thriller qui nous tient en haleine de bout en bout : En 1971, Daniel Ellsberg, un brillant analyste employé comme consultant par le Pentagone, fait parvenir au New York Times un dossier sur la guerre du Vietnam classé secret défense. Ce document de 7000 pages révèle les mensonges d’Etat sur cette guerre. Daniel Ellsberg devient alors l’homme le plus recherché en Amérique. Henry Kissinger, alors conseiller de Nixon à la Défense nationale, le baptise « l’homme le plus dangereux des Etats-Unis ». Richard Nixon le qualifie lui de « fils de pute ». Daniel Ellsberg sera poursuivi pour vol, conspiration et espionnage.

Daniel Ellsberg premier lanceur d’alerte

Ancien stratège militaire américain, Daniel Ellsberg a aidé à arrêter la guerre du Vietnam, en divulguant plus de 7000 documents secrets connus sous le nom de Pentagone Papers au New York Times.

Les documents contenaient des preuves que le gouvernement américain avait induit le public en erreur concernant l’implication des États-Unis.

Les documents révèlent aussi le machiavélisme incroyable de l’Etat-major qui envoie de jeunes Américains à la mort, tout en sachant que la guerre était perdue d’avance.

Daniel Ellsberg décide de faire éclater la vérité sur cette guerre en faisant fuiter le rapport. Il dira que c’est une rencontre avec des objecteurs de conscience qui l’a poussé à passer à l’acte. Il passe des nuits entières à photocopier les 7000 pages de documents. Il est aidé par l’un de ses amis, l’intellectuel Noam Chomsky. Il entre en contact avec des membres du Congrès, mais personne ne lui donne suite.

Ellsberg transmet alors les documents sensibles à des journalistes. Dans les semaines qui suivent, le New York Times publie des extraits du rapport. Les révélations font l’effet d’une bombe et le président Nixon est fou de rage contre les journalistes.

Le New York Times est rapidement interdit de publication par un juge fédéral. Le Washington Post prend le relais et continue de publier les informations, malgré les menaces.

Après une bataille judiciaire intense, la cour suprême donnera finalement raison aux journalistes, au nom de la liberté de la presse. Daniel Ellsberg est identifié comme la taupe. Il est poursuivi pour conspiration et espionnage.

Daniel Ellsberg, héros d’un film passionnant

Le film de Steven Spielberg Pentagon Papers avec Tom Hanks et Meryl Streep relate cette histoire ayant fait scandale aux Etats-Unis.

SYNOPSIS du FILM
Première femme directrice de la publication d’un grand journal américain, le Washington Post, Katharine Graham s’associe à son rédacteur en chef Ben Bradlee pour dévoiler un scandale d’État monumental et combler son retard par rapport au New York Times qui mène ses propres investigations. Ces révélations concernent les manœuvres de quatre présidents américains, sur une trentaine d’années, destinées à étouffer des affaires très sensibles… Au péril de leur carrière et de leur liberté, Katharine et Ben vont devoir surmonter tout ce qui les sépare pour révéler au grand jour des secrets longtemps enfouis…

Lorsque l’analyste militaire de haut niveau Daniel Ellsberg a divulgué des milliers de pages de documents classifiés du Pentagone sur la guerre du Vietnam au New York Times et à d’autres journaux en 1971, il a été adopté comme un homme de conscience par de nombreux Juifs – et attaqué en tant que traître juif par Le président Richard Nixon.

En fait, Ellsberg a été élevé au Christian Scientist. Non pas que cela aurait eu de l’importance pour le paranoïaque Nixon, dont les dénonciations générales et déchainées des Juifs ont toujours permis une exception : Henry Kissinger.

Ellsberg, né à Chicago en 1931 de parents juifs passionnés par la science chrétienne, est passé de faucon avoué à militant anti-guerre, en partie à cause de l’influence de sa petite amie (et plus tard, épouse) Patricia, la fille du magnat juif du jouet Louis. Marx.

Il est arrivé à sa décision courageuse d’informer le public de l’histoire secrète du Vietnam par un processus typiquement juif émergeant du Talmud, consistant à tout examiner sous tous les angles, du point de vue des responsables du Pentagone jusqu’à l’impératif de désobéissance civile.

Daniel Ellsberg continue son combat pour la paix et la transparence.

Il s’oppose à la guerre en Irak et apporte son soutien à Julian Assange, Edward Snowden et se fait même arrêter en 2011 lors d’une manifestation en soutien à Chelsea Manning.


Que pensez-vous de cet article ? Donnez votre avis en commentaire et partagez sur vos réseaux sociaux préférés... Une aide financière est toujours appréciée. Merci à vous !






Elishean TV © elishean/2009-2021

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Annonce