Avez-vous déjà voulu faire pousser votre propre nourriture mais ne saviez pas par où commencer ?

L‘industrialisation de notre système alimentaire dépendant des produits chimiques a causé des problèmes presque insurmontables, notamment la dégradation des sols, la pollution de l’eau, la perte de biodiversité, le déclin de la santé publique et le changement climatique. Mais la production alimentaire n’a pas besoin d’être mondialisée, industrialisée ou même monétisée.

L’accès à des aliments frais et sains est un droit humain

L’un des meilleurs moyens d’exercer ce droit est de cultiver sa propre nourriture. Il n’est pas nécessaire d’être agriculteur ou d’avoir une formation en agriculture. Vous n’avez même pas besoin de posséder votre propre terrain.


Récolter en 100 jours 100 Kilos de légumes par les techniques de la Lasagne et du Keyhole garden en partant du sol bétonné d’un ancien terrain de tennis et utilisant seulement des matériaux de récupération ainsi que des déchets verts du voisinage, voici le pari (réusssi) de François Rouillay de l’Université Francophone d’Autonomie Alimentaire.


Secondé par sa compagne, Sabine Becker, ce duo de mains vertes nous livrent leurs secrets. Ce film plein de conseils est fait pour celles et ceux qui rêvent d’autonomie alimentaire mais qui n’ont pas à priori de surfaces directement cultivables sous la main (habitants de cités, bidonvilles, prisonniers, sols ingrats, etc.). Cette façon de faire intéressera aussi tous ceux qui veulent commencer à se lancer dans la permaculture au sens large.


Que pensez-vous de cet article ? Donnez votre avis en commentaire et partagez sur vos réseaux sociaux préférés... Une aide financière sera grandement appréciée. Merci à vous !



(Visited 42 times, 1 visits today)


Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *