Webjournal d’Alexis Cossette du 2 octobre 2022

Par-delà la propagande médiatique, l’alarmisme climatique souffre de nombreuses incohérences. Notre analyse dans ce webjournal.

La justification pour l’appauvrissement généralisé et l’Éco-fascisme.


Vers une police du climat ?

Contrôler le niveau d’énergie de la population.

La transition vers l’économie verte et le tout électrique est impossible, sans compter la fin de la civilisation actuelle.

Les voitures électriques sont dangereuses et polluantes.

Yuval Harari encore une fois, nous explique le plan.

Les propagandes se sont succédés et se sont contredites au fil du temps.

Les chiffres sont souvent faux, parce que les données sont fausses. L’utilisation de modèles mathématiques non-probants, ont engendré l’exagération des prévisions. Dans tous les modèles mathématiques ils ne prennent pas en compte les modifications naturelles et attribue tout changement uniquement aux humains.

Le mythe du CO2 ne tient pas la route. Il n’y a aucune corrélation entre le niveau de CO2 et la température, sur les 600 millions dernières années.

LE CO2 N’A JAMAIS EU D’INFLUENCE SUR LE CLIMAT.


Donc tout est basé sur une volonté d’instaurer un contrôle social et n’a rien à voir avec la science.

Le monde de la science est vicié et achetable… les scientifiques perdent leur réputation, leurs contrats, leurs commanditaires, s’ils ne vont pas dans le sens du discours mondialiste.

Tout est achetable, c’est le règne du pouvoir de l’argent.


Les multinationales mondialistes veulent prendre le contrôle de la planète et le WEF est une sorte de Congrès mondial des multinationales qui veut au final remplacer les états et contrôler tous les domaines de la vie humaine.


Que pensez-vous de cet article ? Donnez votre avis en commentaire et partagez sur vos réseaux sociaux préférés... Une aide financière sera grandement appréciée. Merci à vous !



(Visited 62 times, 1 visits today)


Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *