Potins

Carnage terroriste à Annecy : la droite et l’extrême droite fustigent la politique migratoire


Un réfugié syrien poignarde 4 enfants, dont un bébé dans son landau sous les yeux de sa mère.

L’agresseur, identifié comme Abdalmash H, 32 ans, a lancé abominable carnage dans un parc au bord du lac de la ville d’Annecy, un haut lieu touristique du sud-est de la France, à environ 9 h 45 ce jeudi. Une vidéo bouleversante, que Dreuz ne diffusera pas, montre l’agresseur se précipitant dans la petite aire de jeux et poignardant à plusieurs reprises un bébé dans son landau, tandis que sa mère, qui hurle, tente de le protéger.

D’autres images dramatiques montrent l’agresseur, un réfugié syrien arrivé en France l’année dernière, plaqué au sol par des policiers armés dans le parc après avoir été chassé de l’aire de jeux par des habitants.

Des témoins horrifiés racontent que des mères sont passées devant eux en criant « courez, courez » à la suite de l’attaque, que le président Emmanuel Macron a condamnée en la qualifiant, à tort, de « lâcheté absolue », alors qu’il s’agit au contraire d’un geste barbare absolu.

Quatre enfants âgés d’environ trois ans – dont une fillette britannique – et un adulte ont été grièvement blessés dans l’attaque. Deux des jeunes victimes et l’adulte sont actuellement dans un état critique dans un hôpital voisin.

Des témoins ont déclaré que l’homme armé d’un couteau avait commencé à attaquer les enfants d’âge préscolaire alors qu’ils jouaient dans une petite aire de jeux, dans ce qu’ils ont décrit comme une scène de « carnage total ». Ils ont déclaré qu’il s’était attaqué aux tout-petits parce qu’ils étaient des « cibles faciles ».

Des témoins ont déclaré avoir entendu l’homme crier avant qu’il ne commence à attaquer les jeunes enfants dans la cour de récréation. L’un des enfants blessés était dans une poussette.

Une horrible vidéo – que Dreuz ne diffusera pas non plus – montre Abdalmash H. muni d’un couteau et courant vers une mère qui crie et dont le petit garçon est dans une poussette, avant qu’un habitant du quartier ne frappe l’agresseur avec son sac à dos et ne le chasse. Mais le Syrien saute à nouveau dans l’aire de jeux et court vers la mère et son bambin. La femme crie et tente de protéger son fils avec son corps, mais Abdalmash la contourne rapidement et poignarde le petit garçon à deux reprises.

On peut voir le bambin hurler de douleur tandis que la mère et les parents terrifiés appellent à l’aide et que l’agresseur s’enfuit à nouveau.

Mais le carnage continue…

Abdalmash H revient vers l’enfant dans le landau et le poignarde à nouveau sous les yeux de sa mère horrifiée, avant d’être chassé par un habitant du quartier qui lui jette son sac à la figure.
Une autre vidéo prise quelques minutes après le coup de couteau montre l’agresseur poursuivi par des habitants à travers le parc. En arrière-plan, on entend des parents appeler à l’aide pour leurs enfants blessés.
Peu après, des policiers armés sont arrivés sur les lieux et ont réussi à maîtriser l’attaquant. Il aura eu le temps de blesser gravement quatre enfants et un adulte.

Le ministre britannique des Affaires étrangères, James Cleverly, a confirmé qu’une jeune fille britannique figurait parmi les blessés.
Des sources policières ont indiqué à C-News qu’un garçon de deux ans, sa sœur aînée et un garçon de 22 mois originaire d’Allemagne ont également été blessés dans l’attaque.
Un homme de 70 ans, qui était assis sur un banc lorsque l’homme a lancé son attaque, aurait été poignardé au cou et transporté d’urgence à l’hôpital.

Décrivant l’attaque, un témoin qui a donné son nom, Ferdinand, a déclaré à BFM TV :

« Il a sauté, a commencé à hurler, et s’est ensuite dirigé vers les poussettes, frappant les petits à plusieurs reprises avec un couteau. Les mères pleuraient, tout le monde courait ».

Un autre témoin, qui a demandé à ne pas être nommé, a déclaré :

« L’homme criait en anglais et a provoqué une panique absolue lorsqu’il a commencé à attaquer les petits. Il voulait blesser autant de personnes que possible. Il a fait un carnage. Les jeunes enfants étaient des cibles faciles. »

Les journalistes, qui ont des dons fabuleux pour protéger l’image de l’islam de toute responsabilité (alors qu’ils militent pour la laïcité), ont déjà affirmé qu’il s’agit d’un loup solitaire, qu’il ne faut pas faire d’amalgame, que l’homme est suivi psychiatriquement et que quoi qu’il en soit, il faut surtout éviter de faire le jeu de la droite et effacer l’origine de l’homme.

© Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.


Partagé par Elishean.tv ©

Bonjour à tous. Vous pouvez assurer la continuité de ce site de plusieurs manières : En partageant les articles que vous avez aimé, sur vos réseaux sociaux. En faisant un don sécurisé sur Paypal.

Même 1€ est important !



(Visited 38 times, 1 visits today)

Add Comment

Click here to post a comment